Notes de l'auteur

Je constate que le cinema a fait passer E. Reynaud aux oubliettes et, plus grave, son nom n'est même pas connu comme précurseur du cinema d'animation.

Art et Technique

L'art nouveau

La véritable nouveauté de ce mouvement est de faire entrer l'art partout dans notre vie quotidienne.

Il s'agit plutôt d'un style décoratif qui s'exprime dans l'architecture, la décoration d'intérieur, la tapisserie, la broderie, l'émaillage, la poterie, l'ébénisterie, la sculpture, la bijouterie, le vitrail, l'affichage publicitaire.
Par réaction à l'impressionnisme, le trait est fin et précis et par réaction au réalisme, le décor est souvent très abstrait, symbolique, utilisant l'esthétique des courbes et s'inspirant de la nature.

De nombreux artistes-artisans participent à son développement, ils cherchent à tirer profit des nouvelles techniques industrielles pour abaisser le coût de leurs œuvres et rendre l'art accessible à tous.

Le marchand d’art Siegfried Bing a créé, rue de Provence, à Paris en 1895 un magasin à l’enseigne de "La Maison de l’Art Nouveau" dans lequel on vend des objets d’art de renom tels que les créations de Louis Comfort Tiffany, Emile Gallé et René Lalique.

porte art nouveau bijou

Émile Reynaud

La vie et l'œuvre de M. Émile REYNAUD sont une parfaite illustration de l'alliance de l'art et de la technique.

praxinoscope
Le Praxinoscope

Émile REYNAUD a reçu une éducation artistique et scientifique, il est photographe, dessinateur et enseignant en physique.
Il se passionne pour l'optique et invente le praxinoscope en 1876. Cet appareil permet d'obtenir l'illusion du mouvement. Il se compose principalement d'une cage centrale de 12 miroirs et d'un tambour métallique, à l'intérieur duquel on dispose une bande cartonnée représentant 12 poses d'un sujet ou d'une scène en mouvement.
En faisant tourner rapidement le tambour, et en regardant l'image qui se reflète dans les miroirs, on voit la scène s'animer sans saccades. C'est un petit spectacle visible par plusieurs personnes à la fois.
Les dessins, d'une grande finesse, sont peints par M. REYNAUD lui même.

paxinoscope-théâtre
Le Praxinoscope-Théâtre

Il va ensuite perfectionner son invention. Après avoir mis au point le praxinoscope-jouet, (un petit praxinoscope dont l'animation, destinée aux enfants, ne comporte que 8 dessins) et la toupie fantoche, il réalise le praxinoscope-théâtre qui permet à un spectateur de visualiser une animation
cyclique à l'intérieur d'un décor fixe.

praxinoscope à projection
Le Praxinoscope à projection

En 1880, le praxinoscope à projection permet la projection sur un écran grâce à une lanterne magique.
Enfin, en 1889, Le théâtre optique, permet de projeter sur un écran une animation de longueur et de durée variables, via deux lanternes magiques.

C'est avec le théâtre optique qu'il projette en public les pantomimes lumineuses tous les jours au Musée Grévin, depuis 1892.

Théâtre optique

publicité pantomimes lumineuses

Peinture

Jean Béraud, un artiste peintre très parisien

Tableau Boulevard des Capucines
Boulevard des Capucines

Jean Béraud peint la vie parisienne comme personne. Aussi bien les scènes de rue que les soirées mondaines ou l'intérieur des bistrots.

La photographie est en passe de remplacer la peinture, mais en admirant les toiles de Jean Béraud, on peut être certain que la peinture restera un art majeur et que la beauté d'un tableau est loin d'être dépassée par la photographie.

Tableau Patisserie Gloppe
La Pâtisserie Gloppe aux Champs-Elysées
Tableau Rue de la Paix
Rue de la Paix, devanture du couturier Jacques Doucet