Notes de l'auteur

Certains jours, je me demande si le 20ème siècle a vraiment existé !

À la recherche de nouvelles énergies

imprimerie solaire

Avec le développement de l'industrie, la production d'énergie va devenir un véritable défi. Certains chercheurs se penchent sur le problème et tentent d'utiliser la chaleur du soleil.

En 1875, M. Mouchot a tout d'abord fabriqué une marmite solaire en utilisant un réflecteur en plaqué argent pour concentrer la chaleur des rayons du soleil sur la partie en verre contenant les aliments à cuire.
Fort de cette expérience réussie, il a ensuite utilisé de la vapeur produite de la même manière pour faire tourner un moteur.

M. Abel Pifre, ingénieur, a repris les travaux de M. Mouchot, et a construit sur les mêmes principes, un insolateur qui recueillant la chaleur des rayons solaires au foyer d’un miroir, la transforme en mouvement mécanique.
Le dimanche 6 août 1882 dans le Jardin des Tuileries, à Paris, M. Pifre s'est livré à une expérience en public. Un insolateur mesurant 3,50m de diamètre avait été dressé dans le jardin, la vapeur obtenue dans la chaudière que porte le réflecteur en son foyer, était utilisée par un petit moteur vertical, lequel actionnait une presse Marinoni.
Quoique le soleil ne fût pas très ardent et que la radiation fût gênée par des nuages fréquents, la presse a pu fonctionner avec régularité, en donnant un tirage moyen de cinq cents exemplaires à l’heure, d’un journal spécialement composé pour la circonstance : Soleil-Journal.

L'inventeur du mois

Nikola Tesla

Centrale électrique du Niagara

Ce mois ci, un inventeur visionnaire.
M. Tesla a fait des recherches sur les champs magnétiques tournants et en a tiré deux innovations:
Les courants alternatifs polyphasés et un moteur électrique plus simple et nécessitant moins d'entretien que le moteur à courant continu.
Le courant alternatif a été choisi lors de la construction de la centrale électrique des chutes du Niagara (contre l'avis de MM. Edison et Kelvin) et a permis le transport de l'électricité sur une très grande distance. C'est à coup sûr le courant électrique de l'avenir.

L'intérieur du bateau télécommandé

En 1898 à New York, il présenta le résultat de ses recherches sur la transmission de l'énergie sans fil lors d'une exhibition consacrée à l'électricité.
Devant un public médusé, il pilota à distance un modèle réduit de bateau à l'aide d'un petit boitier qu'il tenait dans sa main.

Publicité moteur Panhard

Les machines à calculer

Machine à calculer

L'homme moderne est confronté à de plus en plus de calculs complexes, qu'il doit réaliser de plus en plus vite. Songez, par exemple, à tous les calculs que Maurice Koechlin et Émile Nouguier ont dû effectuer avant de construire la tour de M. Gustave Eiffel.

Des machines capables de calculer plus rapidement et plus sûrement que l'homme commencent à voir le jour.

En 1889, le français Léon Bollée, alors âgé de 19 ans, présente une machine à calculer à l'exposition universelle de Paris. Cette étonnante machine permet de faire des multiplications ou des divisions en un tour de manivelle.
Elle reçoit, logiquement, la médaille d'or de l'exposition.

Ordinateur

En 1890, le recensement de la population des États-Unis est largement facilité par une invention d'Herman Hollerith qui, non seulement permet de compter, mais utilise également des cartes perforées pour enregistrer une foule de renseignements concernant chaque individu dans un espace très restreint.

Cartes perforées

En 1896, Herman Hollerith présente une nouvelle machine beaucoup moins encombrante que la première et plus performante.
Nul doute que ces machines n'ont pas fini de faire parler d'elles.

Ordinateur